Focus sur HYDRADRONE et RADEPUR, deux projets collaboratifs innovants labellisés par HYDREOS

HYDRADRONE et RADEPUR sont deux projets collaboratifs innovants labellisés par le 20ème comité de labellisation d’HYDREOS.

Le projet RADEPUR a pour ambition de quantifier les performances associées à l’implantation de radeaux végétalisés sur des lagunes existantes et de dimensionner ces radeaux en termes de performances épuratoires.

Il y a en France plus de 3 000 lagunes d’assainissement dont une part non négligeable ne donne pas des résultats satisfaisants. Il faudrait, pour les remettre en état de fonctionnement correct, d’importants travaux de génie civil. Ces travaux étant particulièrement onéreux, les collectivités concernées ne peuvent pas facilement les mettre en œuvre.

Si les résultats du projet sont positifs, la solution RADEPUR offrira une solution économique et écologique aux collectivités confrontées à la nécessité de réhabiliter leurs stations de lagunage.

Le projet regroupe :

− trois PME : AquaTerra Solutions, Atelier Reeb et Utilities Performance,

− deux organismes de recherche publics : l’IRSTEA et l’Ecole des Mines de Nantes.

Une demande de financement est en cours d’instruction par l’ONEMA.

Le projet HYDRADRONE développe un drone amphibie pouvant se poser indifféremment sur le sol ou sur l’eau pour les activités de caractérisation hydro biologique et hydro morphologique des milieux aquatiques, autrement dit évaluer la qualité de l’eau par le biais de la faune aquatique et évaluer « l’état physique ».

L’objectif du projet est de disposer d’un drone  » lego  » que l’on équipe selon les besoins et la finalité. L’appareil fonctionnera en autonomie complète. Ce drone sera capable de faire des mesures en direct et des prélèvements par des sondes.

La valeur ajoutée scientifique et technique est considérable :

améliorer le travail quotidien d’un bureau d’études, la visibilité du terrain acquise (atteindre les zones terrestres et aquatiques difficilement accessibles par l’homme : broussailles, ouvrages d’art…),

améliorer la qualité de l’approche terrain : acquisitions rapides des données et traitements en temps réel,

optimiser les exploitations des données, les rendus de terrain, les dossiers pour les clients.

Le consortium qui réalise ce projet est constitué de deux TPE – Pedon Environnement et Milieux aquatiques et Alérion – accompagnés du LORIA (laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications). Ce projet bénéficie d’un financement de la Région Lorraine.

Le projet HYDRADRONE témoigne du développement des applications des drones civils dans le domaine de l’environnement. Afin de connaitre les différentes applications dans les domaines « Surveillance Auscultation Monitoring de l’environnement » et « Intervention en période de Risque Majeur », consultez la publication « Les usages de drones existants et les potentiels recensés au sein du Ministère de l’Ecologie ». http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-usages-de-drones-existants-et.html