Journée technique : Dépôts et biofilms dans les réseaux d’eau – Réseaux intérieurs et circuits de refroidissement.

Le 10 septembre dernier se tenait, à Nancy, la 3ème édition de la Journée technique : Dépôts et biofilms dans les réseaux d’eau – Réseaux intérieurs et circuits de refroidissement.

Organisée par HYDREOS celle ci à connu une belle fréquentation avec 104 participants .Cette journée a permis aux participants de développer leurs connaissances techniques et de nouer des partenariats avec de futur partenaires et clients.

La journée a été l’occasion de revenir sur certains points essentiels concernant les dépôts et biofilms en mettant l’accent sur la bonne maitrise des eaux potable en France.

En effet, il n’y a que 3% de non-conformité sur tout le réseau français, pour l’esssentiel quelques petits réseaux en zone rurale.

Durant ette journée, il est observé que les légionnelles demeurent  un problème important dans l’industrie. Ces derniéres sont impliquées dans 66% des épidémies associées aux eaux potables – soit seulement 26 % des cas – mais causant 89 % des hospitalisations, et de la mortalité. La détection et la prévention de la présence de microorganismes dans les réseaux d’eau sont des étapes essentielles pour choisir le protocole de traitement le plus adapté.

Enfin, la problématique des eaux de rinçage a été abordée. Il s’agissait d’insister  sur le fait qu’une eau potable n’est pas exempte de toute bactérie. Aussi, rincer une surface, préalablement désinfectée, à l’eau claire peut entrainer une recontamination si la qualité de l’eau de rinçage n’est pas maitrisée.

Plusieurs solutions techniques innovantes sont ressorties de cette journée.

Un outil de diagnostic pour détecter les légionnelles vivantes, Click4Tag, utilise Un marqueur fluorescent pour identifier les organismes puis, à l’aide de billes magnétiques, il isole les microorganismes pour pouvoir les dénombrer à l’aide d’une sonde.

Des solutions de traitement : électromagnétique, antitartres verts, molécules végétales pour désembouage, biocide biologique, enfin, désinfection via l’utilisation d’une combinaison d’ultra-violet et d’hydrogène peroxyde (UV_H2O2 ).

HYDREOS a réalisé une étude sur Procédés non conventionnels pour limiter la formation des dépôts disponible ici.