Situation des nappes d’eau souterraine au 1er janvier 2016

La plus grande partie des nappes phréatiques (55%) affiche un niveau inférieur à la normale. La situation traduit, sur la plus grande partie du territoire, une période de recharge hivernale des nappes déficitaire, ce qui est assez exceptionnel à cette période de l’année.